Domaine Philippe Goulley

11 bis, Vallée des Rosiers
89800 La Chapelle Vaupelteigne

Tel :  03 86 42 40 85
Fax : 03.86.42.81.06

DEGUSTATION A NOTRE CAVE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT

 

Philippe Goulley, La Chapelle Vaupelteigne, Chablis (4,7 ha)
AOC Petit Chablis, Chablis, Chablis 1er Cru
Certification Qualité France (Mention Bio-Bourgogne)
Culture Biologique depuis 1991

viewbanner (8)Un peu d’histoire:
C’est vers la fin du neuvième siècle que le vignoble de Chablis s’est développé sous l’impulsion des moines de l’Abbaye de Pontigny. Le vignoble de Chablis leur fournissait à cette époque un délicieux vin de messe. Ils y avaient implanté leurs chais et leur pressoir que l’on peut encore aujourd’hui admirer. C’est le Cellier du Petit Pontigny, au coeur du village de Chablis.

Géographie:
Vignoble du nord de la Bourgogne, le Chablisien est situé à proximité d’Auxerre, à mi-chemin entre Paris et Beaune.

Le vignoble:
Le vignoble Chablisien s’étend sur environ 4300 hectares sur des côteaux environnant le village de Chablis et regroupant 20 villages pouvant revendiquer l’appellation. Le vignoble est traversé par une charmante rivière, le Serein, qui serpente entre les collines. Le sol est constitué de marnes calcaires. C’est le Kimméridgien, datant de l’époque Jurassique. On trouve également des sols Portlandiens sur la périphérie des Petits Chablis. Son climat continental et sa situation géogrphique, alliés à une altitude assez basse ( entre 125 et 250 mètres) rendent le vignoble de Chablis très sensible aux gelées de printemps. Plusieurs procédés de lutte sont utilisés dont le plus impressionnant, mais aussile plus efficace, est un système par aspersion d’eau.

Cépage:
Les vins de Chablis sont élaborés à partir d’un cépage unique, le Chardonnay, appelé aussi Beaunois. Ce cépage aux arômes si subtils se marie à merveille avec le sol caillouteux du vignoble. Résultats de cette alliance parfaite entre le sol et le cépage, les vins de Chablis sont minéraux, vifs, secs et légers.

Les Crus:
L’exposition des côteaux, ainsi que les micro-climats, déterminent une hiérarchie des vins de Chablis.

  • Petit Chablis: Ils sont en général situés sur les plateaux dominant les vallées. On trouve deux types de sol: le Kimméridgien et le Portlandien. La surface de cette appellation est d’environ 800 hectares plantés. Les vins qui en sont issus sont parfumés, fruités et à boire assez jeunes. A servir en apéritif ou avec des fruits de mer.
  • Chablis: Cette appellation est la plus répendue. Elle s’étend sur environ 3000 hectares plantés. Les vignes qui la composent sont situées en grande partie sur les côteaux regardant l’est. Le sol est constitué de Kimméridgien uniquement. Plus charpenté que les Petits Chablis, les vins de Chablis peuvent vieillir entre 5 et 10 ans mais sont aussi agréables jeunes pour leur fraicheur. Ils se marient à merveille avec poissons, andouillettes, charcuterie et fromages de chèvre ou brebis.
  • Chablis Premiers Crus: Les Chablis Premiers Crus s’étendent sur environ 700 hectares soit environ 15% de la surface du vignoble Chablisien. L’appellation Premier Cru est suivie par le nom du lieu-dit où ils sont produits. Ces lieux-dits sont au nombre de 17 dont les principaux sont: Fourchaume, Mont de Milieu, Montmains…etc. Ils sont en général exposés Sud ou Ouest. Ce sont des vins complexes qu’il est souhaitable de laisser vieillir quelques années afin de leur permettre de murir. Ils expriment alors toute la typicité de leur terroir avec des différences arômatiques d’un climat à l’autre. Arômes de grillé, miel, acacia, pierre à fusil… Ils prennent toute leur dimension avec des plats en sauce, poissons ou viande blanche.
  • Chablis Grands Crus: Les Chablis Grands Crus représentent le sommet des appellation du Chablisien. Ils ne représentent qu’une centaine d’hectares environ situés principalement sur les côteaux exposés Ouest. Ils sont également suivi du nom du lieu-dit où ils sont produits: Les Clos, Vaudésir, Valmur, Bougros, Blanchots, Preuses, Grenouilles. Les vins sont très puissants et ne se révèlent réellement qu’au bout de plusieurs années de vieillissement.

Domaine Philippe Goulley
Notre reconversion à l’agriculture Biologique a débuté en 1991 avec la plantation de nouvelles parcelles en appellation Petit Chablis. Par la suite, d’autres parcelles ont été plantées sur les appellations Chablis et Chablis 1er Cru Montmains. En 1993, la reconversion de parcelles déjà plantées a été entreprise sur du Chablis 1er Cru Montmains. En 1994, ce fut le tour du 1er Cru Fourchaume. Celui-ci a obtenu le label Bio officiel à partir de 1997.
A ce jour, notre exploitation se répartit comme suit:

  • Petit Chablis 2,5 ha
  • Chablis 0,75 ha
  • Chablis 1er Cru Montmains 1,25 ha
  • Chablis 1er Cru Fourchaume 0,25 ha

Notre souci premier est la production d’un vin de qualité dans le plus grand respect de l’environnement et du cahier des charges Européen.
Celui-ci interdit tout désherbage chimique ou traitement des vignes avec des produits chimiques de synthèse. C’est donc en toute logique que nous labourons les sols et n’enployons pour nos traitements que des produits ancestraux comme le soufre ou la bouillie bordelaise. Notre vinification est tout autant respectueuse du produit et du consommateur. En effet, afin de satisfaire une clientèle de plus en plus exigente en matière de qualité, nous avons modernisé notre cuverie par l’installation d’une régulation thermique des cuves de fermentation. Afin de conserver la typicité des arômes naturels, nous ne souhaitons pas levurer nos vins. De plus, les doses de SO2 sont réduites au maximum. Les collages, lorsqu’ils sont necessaires, ne sont réalisés qu’avec de la bentonite (argile) et les filtrations sont minimes. Certes, il est possible qu’un léger dépot se forme dans les bouteilles lors du vieillissement mais celui-ci est tout à fait normal. Il est du en général à une précipitation tartrique car nous refusons un traitement spécifique pour empêcher ce phénomène naturel. Tout notre travail porte sur la satisfaction de notre clientèle dans le plus pur respect de l’environnement et de la tradition vigneronne bourgignone.

Chablis
L’appellation Chablis est la plus représentative de l’ensemble des appellations du Chablisien. Elle est aussi la plus étendue et couvre environ 70% de la surface du vignoble. Son sol est formé de marnes kimmeridgiennes, typique du sol Chablisien. C’est la nature et la composition du sol qui donnent aux vins tout leur caractère et leur finesse. On peut le boire jeune pour ses arômes de fruit mais il se prête aussi au vieillissement (3 à 5 ans et même davantage). Il exprime alors son terroir et révèle toute sa complexité arômatique qui saura ravir le palais des consommateurs les plus exigents. Les rendement sont d’environ 60 hectolitre par hectare.

P. Goulley, Chablis 98
Robe pâle à reflets verts; au nez comme en bouche le vin est très frais, marqué d’arômes fins d’agrumes (citron), de végétal, de minéralité et d’une pointe miellée. On se trouve ne présence d’un chablis tranchant, fruité et élégant comme on les aime. Avec son équilibre, ce vin s’appréciera vite et longtemps.
Cuisine et Vins de France Sep-Oct. 99 hors série: spécial vins, les 500 meilleures bouteilles de l’année

Domaine Philippe Goulley
À l’image de beaucoup de vignerons bio, les Goulley ne sont pas du sérail viticole. Jean Goulley était concessionnaire Renault à Sens. Philippe, son fils louait des automobiles à Troyes. En 1986, le père laisse la mécanique, reprend 6 hectares de vignes. Il est rejoint, en 1990, par Philippe, qui conduit aujourd’hui le domaine. Un domaine qui a grandi : 17 ha, dont 4,5 ha en culture biologique. Notre conversion en culture biologique a débuté en
1991 avec la plantation de nouvelles vignes de petit-chablis
, explique Philippe Goulley. En 1993, de nouvelles plantations sont arrivées : chablis, chablis 1ers crus Montmains et Fourchaume. L’accroissement des surfaces plantées en vignes, à Chablis, m’a fait prendre conscience de la nécessité de l’agriculture biologique. Des sources sont polluées. La faune disparaît, parce qu’il n’y a ni friches, ni haies. Les traitements chimiques sont excessifs. J’ai voulu retrouver un équilibre, remarque Philippe Goulley. Mais, il reconnaît la difficulté d’avoir 17 hectares en bio. Problème économique : Produire bio coûte deux fois plus cher et il est plus difficile d’obtenir le rendement normal d’une vigne. Pour les mêmes raisons, les vendanges sont faites à la machine, comme c’est quasiment la règle à Chablis. Au départ, je pensais convertir à la culture bio l’ensemble du domaine. Aujourd’hui, je suis plus modeste, reconnaît Philippe Goulley.Les vinifications se font en cuve pour préserver la fraîcheur et la minéralité des vins de Chablis et seules les levures indigènes sont utilisées pour les fermentations. La richesse alcoolique n’est pas recherchée à tout prix : Pourquoi chaptaliser pour avoir un vin à 12,5 degrés, alors qu’il titre 12 degrés ?, se demande Philippe Goulley, qui préfère jouer sur les différences apportées par les terroirs, les millésimes, en ayant des pratiques oenologiques les plus simples possibles.
Bourgogne Aujourd’hui – N° 21

Le site : Domaine Philippe Goulley.

Domaine Philippe Goulley ne fait partie à priori d'aucun réseau référencé par Vinbio.

Domaine Philippe Goulley vu par Youtube …

Domaine Philippe Goulley suivi sur Twitter …

Domaine Philippe Goulley vu par Google …