Domaine du Monastère de Solan

 

Monastère de Solan
30330 LA BASTIDE D’ENGRAS

Le monastère est ouvert du mardi au dimanche (fermeture le lundi).

Librairie et vente des produits du domaine :
De mai à août : de 11h à 18h
De septembre à avril : de 11h à 17h

Visites accompagnées de la chapelle :
Le dimanche : à 15h00 et 16h00
Du mardi au samedi : à 11h30, 15h00 et 16h00

Horaires des offices le dimanche :
Messe : 9h30
Vêpres : 17 h.

Fermeture annuelle :
La deuxième semaine de janvier et la deuxième quinzaine de novembre.

Contact téléphonique :

Vous pouvez joindre une sœur directement les mardi-jeudi- samedi entre 13 h et 15 h au 04 66 82 94 25 Vous pouvez aussi nous envoyer un fax au 04 66 82 99 08.

Si vous souhaitez faire un séjour au monastère Veuillez nous écrire à :

Monastère de Solan
30330 LA BASTIDE D’ENGRAS
ou nous téléphoner aux horaires ci-dessus.

La Vigne.

Mon bien-aimé avait une vigne,
Sur un coteau fertile, Il la bêcha, l’épierra,
Il y planta un cépage choisi.
Au milieu il bâtit une tour
Il y creusa même une cuve…
(Isaïe 5, 1-2)

C’est à l’école des grands vins de Bourgogne, région française où tout se joue sur la parfaite maîtrise du terroir, que les Sœurs se sont spontanément retrouvées. Le domaine de Solan, situé sur le contrefort oriental du massif cristallin des Cévennes, et sur l’anticlinal nord de la rivière de la Tave, présente une succession de roches-mères, sur des largeurs de 5 m à 50 m, avec des pentes pouvant atteindre 45°. Une succession de sols aussi rapprochés peut difficilement être cartographiée et les cartes géologiques ne donnent que des approximations  telles : « sols variables, marneux ou calcaires », «sols sableux, sur grès calcaire ou acide ».
Un important travail, sur le terrain, a donc été réalisé par les sœurs pour déterminer des microparcelles correspondant à la juste nature du sol. Ceci a été fait d’abord en fonction de quatre critères :
– la couleur du sol nu labouré
– la flore spontanée et la densité du couvert végétal
– la vigueur de la vigne et sa résistance aux maladies
– l’équilibre sucre/acidité des raisins à la dégustation.
L’étude géologique proprement dite, par carottages et fosses pédologiques est venue confirmer et affiner ces observations.
Ayant ainsi délimité quatre terroirs principaux, sur les cinq hectares déjà plantés en vieilles vignes (de trente-cinq à quarante-cinq ans, réparties en quatre cépages) auxquels s’ajoutent aujourd’hui trois hectares de nouvelles plantations introduisant trois nouveaux cépages, on retrouve, pour les vendanges (faites à la main, en petites caisses) comme pour la vinification effectuée en cuves séparées, un traitement par microparcelles des cépages et des terroirs.

Conduite Culturale

La terre est enrichie, au besoin, par apport de fumier, et, dans certains cas, de marc de raisin composté.

Les méthodes de désherbage sont mécaniques.

Pour lutter contre les maladies de la vigne – mildiou, oïdium… –, seuls sont utilisés le soufre et le cuivre, à doses contrôlées, toujours associés à des extraits de plantes (tisanes, purins…) ou à des roches broyées.

Contre les maladies du bois, la vigne est ensemencée avec une souche de champignons antagonistes (trichoderma) qui détruisent les nuisibles, sans attaquer le bois du cep.

« Mieux vaut prévenir que guérir ». La biodiversité contribue à la bonne santé des cultures : l’environnement forestier, une haie variée en bordure de parcelle sont une invitation permanente pour des oiseaux et certains insectes, qui sont eux-mêmes des prédateurs utiles. Ces précieux collaborateurs rendent des services et contribuent à donner au domaine la beauté qui naît de la rencontre consciente des activités humaines et des richesses naturelles.


Le site : Domaine du Monastère de Solan.

Domaine du Monastère de Solan ne fait partie à priori d'aucun réseau référencé par Vinbio.

Domaine du Monastère de Solan vu par Youtube …

Domaine du Monastère de Solan vu par Google …