5 vins bios accessibles et… bons!

Lu sur le site HuffingtonPost …

Les vins biologiques et naturels charrient parfois une réputation sulfureuse: goût de terre ou de renard faisandé, maturités incomplètes, acidité volatile trop présente,… Pourtant, nous les défendons régulièrement en ces pages. Lors des dégustations professionnelles, on s’extasie sur les vins bios d’untel ou d’untel, oubliant parfois que la quille est vendue à plus de vingt euros la bouteille. Trouver un bon vin, même bio, n’est pas un exploit à 2,5 euros les 10 centilitres. C’est l’inverse qui mériterait une dénonciation.

”L’avantage des vins naturels, c’est qu’avec leur dose limitée de soufre, on peut en boire sans être barbouillé le lendemain” m’expliquait Patrick Böttcher, rédacteur du blogue vinslibres.net et co-auteur du livre Tronches de vin. Les teneurs en alcool sont également plus raisonnables, sans compter les autres intrants qui, soit ne sont pas utilisés, soit le sont en dose homéopathique. Personnellement, je n’ai jamais essayé de tester les limites de mon corps au vin biologique pour être vraiment certain que le lendemain serait moins douloureux qu’avec un picrate traditionnel, mais je n’ai pas trop de peine à croire mon interlocuteur.

M’étant mis en tête de tenir un bar à vins biologiques et biodynamiques lors de la fête du quartier où j’habite, voici la sélection de vins bios accessibles que j’ai préparée avec l’équipe de notre école de dégustation de vin Inter Wine & Dine (le plus cher doit faire sur les 11 onze euros le litre).

La suite sur le site HuffingtonPost …

Et le Rochegude, et leurs bonnes saveurs

Et le Rochegude, http://www.vins-rochegude.com, et leurs bonnes saveursvinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 27 octobre 2015

A bisto de nas – Association de Paysans vignerons du Sud Ouest …

Lu sur “a Bisto de nas” …

BISTO DE NAS, est une association qui regroupe huit vignerons et un artisan distillateur. Nous partageons tous et toutes la même philosophie du raisin et du vin. Le respect de la nature et du fruit est notre priorité.
Pas de concessions à la qualité, des vins naturels qui sont la parfaite expression de leur terroir et des cépages qui les composent.

A BISTO DE NAS est à même de vous proposer une gamme complète en vins du Sud-Ouest.

Vous pourrez apprécier l’incroyable diversité de cette région ou la vigne est cultivée depuis plus de deux mille ans.

 

A la rencontre des vins naturels

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur vendredi 6 novembre 2015

A la veille du Beaujolais nouveau, réflexions d’une vigneronne

logo rue89lyonLu sur le site Rue89 Lyon …

 

 

En ce moment (depuis longtemps en réalité), c’est la crise en Beaujolais. La période du Beaujolais nouveau s’approchant, il s’agit de remettre les points sur les i avec les négoces (« faudrait peut-être acheter le vin un prix décent pour que les vignerons puissent en vivre »).

Isabelle Perraud (Côtes de la Molière) sera présente au Salon des vins Rue89 Lyon. Crédit : DD/Rue89Lyon.
Isabelle Perraud (Côtes de la Molière) sera présente au Salon des vins Rue89 Lyon. Crédit : DD/Rue89Lyon.

Apparemment, cela aurait l’air de s’arranger. Les caves coopératives auraient parlementé avec les négoces et ils se seraient mis d’accord sur le prix. Il me semble qu’on a juste oublier de demander aux vignerons s’ils étaient d’accord. Mais les négoces et les caves coop’ (qui travaillent en étroite collaboration) disent que oui, les vignerons sont d’accord.

Cet accord permettrait, je cite « de limiter la casse du côté des exploitations » (on est très touché qu’ils s’en inquiètent).

Les vignerons n’ont pas trop le choix. Plus les jours passent, plus les marchés deviennent pressants, et plus il devient urgent de signer un contrat de vente, si tu ne veux pas te retrouver le bec dans l’eau.

Mais je n’ai jamais compris pourquoi les caves coop’ vendent aux négoces. Ils ont pourtant assez de volume pour « s’attaquer » aux mêmes marchés que ces derniers. Ils pourraient s’entourer de personnels compétents (des commerciaux aux dents longues sortants des grandes écoles de commerce) pour vendre la production ? Pourquoi s’adressent-ils aux négoces ?

La suite sur le site Rue89 Lyon …

L’auteure est une vigneronne

Isabelle Perraud propose du vin fait dans le Beaujolais par son mari Bruno, au domaine Côtes de la Molière. Elle nourri très régulièrement un blog très intéressant, qui pose des questions sur la production du vin en France, aujourd’hui, sur les alternatives pour lesquelles elle a opté.

Bruno et Isabelle seront présents à Lyon les 1er et 2 novembre prochains à la deuxième édition du salon des vins Rue89Lyon. Ce sera l’occasion de goûter leurs petites merveilles, difficilement trouvables à Lyon.

A la voile sur les routes du vin naturel et bio: le voilier le “Biche” fait escale à Bordeaux

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mercredi 21 octobre 2015

A Lessy, ils ne lâchent pas les grappes

Lu sur le site du Républicain Lorrain …

Les vendanges ont commencé sur le domaine de Benoît Legrandjacques et vont se prolonger pendant une bonne quinzaine de jours. Les vendangeurs, parents, amis se retrouvent pour travailler, se rencontrer et rire aussi.

josyane-et-marese-font-partie-du-groupe-des-marcheurs-de-vaux-qui-revient-chaque-annee-vendanger-chez-benoit-legrandjacques-uniquement-pour-l-ambiance-et-la-convivialite-photo-maury-goliniMercredi matin, 9 h, route de Scy-Chazelles à Lessy. Il pleut. « Benoit Legrandjacques va arriver , révèle son beau-frère. Il ne peut pas retarder les vendanges car les sangliers ont commis trop de dégâts. » Les vendangeurs arrivent groupés. Adeptes du covoiturage. À peine sortis des véhicules, ils enfilent pantalon, veste de pluie. Le véritable vêtement imperméable. La vendange ne supporte pas le simple déperlant. Jean, Gilbert et Bernard ont prévu la garde-robe de rechange. « La première année on se fait avoir, la deuxième on n’a pas encore tout prévu. » Et pour la troisième année de récolte, ils disposent de la panoplie complète. Les voilà prêts à l’ouvrage. Le sourire aux lèvres, le sécateur à la main et le bob anti-gouttes enfoncé jusqu’aux oreilles. Les saisonniers de l’automne se dirigent vers le milieu des arpents de vigne. Le viticulteur a déjà sorti les seaux et les caissettes, nettoyés, désinfectés, prêts pour la récolte. La vigne est belle. « Ils sont superbes tes raisins », vante l’un d’entre eux. Chez Legrandjacques, les vendanges, c’est d’abord une histoire d’amitié, de connaissance et de famille. Ceux qui s’y sont collés les premières années s’inscrivent systématiquement pour l’année suivante. Les marcheurs de Vaux ont réservé les outils depuis une bonne dizaine d’années.

Scrupuleuse inspection

La suite sur le site du Républicain Lorrain …

A Paris, tous les Dimanches, au marché bio du boulevard Raspail, venez découvrir quelques vins : Le Château des Coccinelles, avec l’ami Ludovic

A Paris, tous les Dimanches, au marché bio du boulevard Raspail, venez découvrir quelques vins : Le Château des Coccinelles, http://www.chateau-coccinelles.com/fr/, avec l'ami Ludovic.vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 27 octobre 2015

Acal : une grande région de grands vins

Lu sur le site France Bleu (écoutez on est bien ensemble).

logo_francebleuLes vignobles sont peut-être le trait d’union le plus évident pour les trois régions : l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine. Entre les mastodontes vinicoles alsaciens et champenois, les minuscules AOC de Moselle n’en attendent que des avantages, notamment une modification de la loi Evin…

La suite sur le site France Bleu (écoutez on est bien ensemble).

Il y est dit, et c’est intéressant : Les producteurs de vins d’Alsace exportent le quart de leur production. La Champagne qui sait vendre à l’étranger depuis  le XVIIIe siècle,  pourrait leur ouvrir des  perspectives internationales.

Il y est aussi dit : Pas moins de 10 % des exploitations sont bio en Alsace

Il y est encore dit : amender la loi Evin qui  encadre la communication sur les vin de manière drastique.

Il y est enfin dit : Les exportations de champagne on rapporté 2,4 milliards d’euros à la Champagne  en 2014. Le vignoble le plus septentrional de France aime bien les records et c’est surtout aux grandes marques qu’on les doit. Le champagne de vigneron tire moins bien son épingle  du jeu. Il a sans doute  beaucoup à apprendre de la route des vins alsacienne où la vente à la propriété s’exerce comme un art. Les vignerons champenois promettent de s’améliorer dans ces pratiques depuis le classement de leur vignoble au patrimoine de l’Unesco.

http://www.dailymotion.com/video/x3gaa9h

 

Afrique du Sud

Come visit the Joostenberg stall from Thursday to Saturday. We’ll be selling lots of our delicious produce , from organic wine to home made croissants to spicy chorizo and much much more…

Posté par Joostenberg Wine sur mardi 13 octobre 2015

Agriculture Chasse : Riverains face aux pesticides

Lu sur le site d’Univers Nature …

Épandage-aérien
Logo Univers NaturePour la première fois en France des riverains ont gagné un procès intenté pour manquement à la législation sur les épandages aériens. L’association Œuvrons pour la Nature et les Générations Futures avait déjà dénoncé ces pratiques en 2010, mais c’est en 2011 que 3 riverains de Corrèze ont porté plainte… et la justice leur a donné raison.

La procédure pénale a été intentée contre les producteurs de châtaignes du département de Corrèze pour des épandages aériens sur leurs châtaigneraies. Bien que les épandages aériens soient interdits par une directive européenne datant de 2009, de nombreuses dérogations sont possibles. Cependant ces épandages ne respectaient pas les règles visant à assurer la sécurité des populations et celle des colonies d’abeilles. Les irrégularités soulevées par la plainte concernent : le non-respect des distances de sécurité vis-à-vis des habitations et jardins, l’absence d’information des riverains et des apiculteurs, l’absence de balisage des zones traitées et des épandages réalisés sur des communes sans aucune autorisation ou dérogation préfectorale.

Cette victoire est une très bonne nouvelle. Les pouvoirs publics commencent enfin à reconnaître et à s’occuper des possibles conséquences dues aux pesticides, de plus les plaignants ont été reconnus en tant que « victime ». Un bon augure pour les prochaines plaintes.

S’il est avéré que les pesticides sont un danger pour les utilisateurs, leurs impacts sur les riverains sont dans une zone grise, bien que de plus en plus admis par les études scientifiques. Cependant, il n’y a pas de mesure préventive directe pour protéger les populations. Malgré un nouvel arrêté sur les épandages aériens, en mai 2014, visant les dérogations qui les rendent possibles, les distances de sécurité vis-à-vis des lieux sensibles restent de seulement 50 mètres.

Cette première pour la justice pénale incite les riverains à finalement agir contre ces pratiques : la dénonciation des épandages aériens devrait devenir automatique.

Alain Ségelle : Portes ouvertes le 13 Octobre

Bonjour à toutes & tous,

Je serais bien ravi de vous retrouver lors de ma prochaine “Portes-Ouvertes” du Mardi 13 Octobre: INVITATION ci-jointe … & à faire circuler. Merci d’avance !

Vu les dégâts causés par l’orage & la foudre du 17.09 dans notre secteur … toujours sans téléphone fixe ni connexion Internet depuis chez moi. Merci de votre compréhension !

Dîner “champignons” aux “Foudres de Bacchus” (Cave FILLOT) Mercredi 14 ou Jeudi 15 Octobre. Apéro Champagne dès 20h30 & Dîner assis vers 21h … Coût : 70 €.

Dans l’attente de vous lire ou entendre sur mon portable 06 25 73 89 45, de préférence, Bien cordialement bio …

Alain Ségelle “le Monde Vivant du Vin”

Alain Ségelle : Portes ouvertes le 15 Octobre

la “Portes-Ouvertes” est décalée au Jeudi 15 Octobre (de 15h à 20h) au restaurant branché “Le Square Gardette” 24, rue Saint-Ambroise 75011 PARIS.

Dégustations libres: Accès à toutes & tous & même vivement recommandé de venir Accompagné(es).

Bonjour ou bonsoir toutes & tous, dans l’attente de votre très aimable confirmation, merci d’avance !

Je vous confirme bien la date de Mercredi 14 Octobre pour notre prochain dîner d’Automne aux “Foudres de Bacchus”, restaurant gastronomique attenant à la célèbre CAVE FILLOT (121 ans d’âge). RDV pour 20h30 apéro Champagne & fines gougères & Dîner assis à 21h.

En cette Semaine du Goût … J’attends encore quelques confirmations, mais Reste donc encore places disponibles pour les retardataires & Bienvenue !

Alain Ségelle “le Monde Vivant du Vin” (mobile 06 25 73 89 45)

NB : toujours sans téléphone fixe ni connexion FREE Box chez moi depuis le méchant orage & foudre dans notre secteur du 17.09. De préférence sur mon portable, SVP !