« Page Blanche » 2013, Monts et Merveilles

Lu sur Onboitquoicesoir …

page-blanche-2013-monts-et-merveillesMonts et Merveilles c’est le tout petit domaine de Laure et Julien. Elle était caviste, il était sommelier, il se sont installés sur ce bout de terre en Minervois, 4,20 hectares de vignes d’altitude réparties sur 5 petites parcelles. Puis ils ont fait leurs premiers vins en 2012 avec l’aide de vignerons voisins, Romain Pion et Jean-Baptiste Sénat entre autres.

Le travail dans la vigne est exemplaire, le domaine est entièrement tourné vers la Biodynamie et l’agroécologie, et le résultat est un écosystème complet du sol au sous-sol où s’épanouit la vigne, soit les prémices d’un grand vin !

Le vin justement, des blancs et des rouges, issus de Roussanne, Marsanne, Grenache, Syrah et Carignan, des vins aériens, gourmands, sans lourdeur, détendus, loins de la caricature des vins du Sud et pourtant en accord avec leur terroir de naissance.

La suite sur Onboitquoicesoir …

Monts et Merveilles sur Vinbio.com

«Insecticide, mon amour», les raisons de la colère

Lu sur le site de Libération …

Par Jacky Durand — 2 octobre 2015 à 18:36

Logo LibérationC’est un film âpre et revivifiant tel un petit blanc de soif au matin. On déguste Insecticide, mon amour comme autant de petites gorgées de colère, de curiosité, mais aussi d’optimisme raisonnable. Il faut voir ce documentaire qui sort en DVD ce mardi (1) et en salles le 4 novembre pour ne plus boire ignorant des saloperies, cinq mille fois plus toxiques que le sinistre DDT, qui stérilisent les sols de la vigne, tuant tous les micro-organismes qui font depuis toujours la vie de la terre, et qui menacent la santé des hommes.

Image de prévisualisation YouTubeA l’origine de ce coup de poing salutaire, il y a Guillaume Bodin, 28 ans et, déjà, une sacrée bouteille dans une viticulture à l’écoute de la nature, du vin et de ceux qui le boivent. Il est à la fois ouvrier viticole et réalisateur, un touche-à-tout militant toujours en alerte mais jamais blasé. Guillaume a failli être guide de haute montagne, fricotant avec les cimes avant de décider d’arpenter les rangées de ceps. Il passe un BEP, un bac pro puis un BTS vitivinicole avec, déjà en tête et dans le verre, la petite musique qui va grandissante de la biodynamie prônant le respect des cycles de la terre et de la Lune en excluant la chimie lourde qui a si longtemps empoisonné les coteaux de France et d’ailleurs.

«Je voulais travailler avec la nature, et non pas contre elle. A l’époque, on me prenait pour un fou», se souvient-il. Le voilà donc embarqué en Nouvelle-Zélande, «à cause des montagnes et de l’ouverture sur l’écologie», multipliant les expériences dans les vignobles. Puis, à partir de 2007, il s’installe au domaine de la Soufrandière, en Mâconnais, où les frères Bret se convertissent depuis 2000 à la viticulture biologique et à la biodynamie. Entre les vignes et la cave, Guillaume Bodin commence à promener sa petite caméra pour témoigner de cette autre façon de faire du vin qui tutoie la terre et le ciel, préférant les pulvérisations de tisane d’orties et de prêle aux shoots des insecticides et pesticides. Ce sera la Clef des terroirs (2011), un documentaire (2) qui raflera de nombreux prix, Bodin remplissant au culot des salles de multiplex.

Le projet d’Insecticide, mon amour est né en 2013, quand un arrêté préfectoral impose en Saône-et-Loire un traitement contre la flavescence dorée, une maladie mortelle de la vigne. Alors que les vents soufflent à 60 km/h, trois semaines d’épandage provoquent chez Bodin des maux de tête et saignements de nez quotidiens. «Moi qui croyais que l’on pouvait produire du vin en parfaite harmonie avec la nature, je devais être un peu naïf», dit-il en préambule du film, où tous, vignerons, scientifiques, écologistes, s’accordent sur l’inanité et la nocivité de traitements systématiques et aveugles, alors que des viticulteurs militent pour des interventions aux seules zones contaminées. «Le pouvoir reste entre les mains de quelques personnes de l’administration, qui a surjoué son rôle en imposant sa vision des choses, conclut Bodin, alors qu’une grosse partie de la profession voulait faire entendre sa voix mais n’a pas été écoutée.»

(1) Ed. Montparnasse (52 min., 15 €). (2) Ed. Montparnasse (187 min., 15 €).
Jacky Durand

Insecticide, mon amour

de Guillaume Bodin

En DVD le 6 octobre, et en salles le 4 novembre.

“El mundo entero tiene más o menos tres vasos de vino de retraso” (Humphrey Bogart)

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 3 novembre 2015

阿尔萨斯名庄——珍欢庄园Zind-Humbrecht品鉴会

unnamed珍欢庄园(Zind-Humbrecht),一个声名远扬的名字,若要追根求源,会发现其并非是一个历史悠久的酒庄,却堪称阿尔萨斯(Alsace)的顶级名庄。1959年,莱纳德·鸿布列什(Léonard Humbrecht)与吉纳维芙·秦(Genevieve Zind)喜结连理,两大家族的成功合并标志着珍欢庄园(Zind-Humbrecht)的建立。此后,酒庄的葡萄园不断扩大,如今已经达到40公顷,其中包括5个村级葡萄园以及位于上莱茵(Haut-Rhin)地区的特级园和单一园。

如今,庄园由奥利弗·鸿布列什(Olivier Humbrecht)掌管,他是第一位获得葡萄酒大师称号的法国人,在他与妻子玛格丽特(Margaret)的经营下,酒庄的发展日新月异,从1992年建立新酒窖到1997年生物动力法的实施,再到2006年购买马匹用于犁地,都见证了酒庄的辉煌历史与飞速发展。不仅如此,这对夫妇更是全身心的投入到种植与酿造的每一个环节,力求收获品质出众的葡萄,酿制酒体饱满,充分体现当地风土特色的优质葡萄酒。

要获得珍欢庄园的佳酿并非易事,在我们的努力下,第一批珍欢庄园旗舰葡萄酒终于在上周加入到了红樽坊的大家族当中,怀着无比激动的心情,我们迫不及待的想与大家分享这些难得的佳酿。11月10日,酒庄代表乔琳娜亨特(Jolene Hunter)女士将亲临红樽坊,带我们开启阿尔萨斯最优秀的葡萄酒之旅。

甄选酒单如下:

Domaine Zind Humbrecht Pinot Gris Réserve 2012
2012年珍欢庄园灰皮诺珍藏半甜白葡萄酒

Domaine Zind Humbrecht Pinot Gris Calcaire 2012
2012年珍欢庄园石灰岩灰皮诺半干白葡萄酒

Domaine Zind Humbrecht Pinot Gris Rangen de Thann Clos Saint Urbain Grand Cru 2011
2011年珍欢庄园乌班园灰皮诺头等苑半干白葡萄酒

Domaine Zind Humbrecht Gewurztraminer Calcaire 2012
2012年珍欢庄园石灰岩琼瑶浆半甜白葡萄酒

Domaine Zind Humbrecht Gewurztraminer Goldert Grand Cru 2011
2011年珍欢庄园琼瑶浆头等苑甜白葡萄酒

日期:11月10日,周二
时间:晚上7:30
价格:180元/位
地址:红樽坊上海展厅,天山路1718号时尚园3号楼A座101室