vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mercredi 28 octobre 2015

Pour savoir qui nous buvons !

Dans le Val de Loire, des vignerons réinventent depuis quelques années la vinification et la culture de la vigne. Dépassant le poids culturel de méthodes de viticulture déversant sur les vignobles de nombreux intrants chimiques, ils refusent également l’utilisation d’innombrables produits œnologiques dans leur chai (sucre, enzymes, levures du commerce, etc.). Par ce travail artisanal, qui est à la fois un retour aux sources et une révolution, ils ont retrouvé le sens et la passion de leur métier. Le vin naturel, véritable boisson d’alliance, reflet du terroir et des hommes, est bon pour la santé et la planète… surtout dégusté avec modération !

Injerto de púa ( a la inglesa) en jóvenes viñedos de Las Gravas

Posté par Bodegas Casa Castillo sur vendredi 16 octobre 2015

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 3 novembre 2015

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 3 novembre 2015

 

 

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mercredi 4 novembre 2015

03 nov Musique, vin et mécénat : « soirée musicale, devenez mécène du conservatoire » de Bordeaux

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur vendredi 6 novembre 2015

142 000 viticulteurs !

Je lis sur le site du lobbyiste Vin et Société des chiffres impressionants : 142 000 viticulteurs font vivre 300 000 emplois indirects, 15 000 salariés dans les syndicats et autres parasites professionnels,  38 000 négociants, 21 000 emplois saisonniers, 10 700 salariés chez les cavistes, 8 300 salariés des coopératives, 15 000 salariés de la grande distribution, 5 000 salariés dans les administrations, et 3 000 sommeliers ! C’est énorme non ? on peut comprendre alors pourquoi il faut qu’ils produisent de plus en plus, et donc qu’il faut qu’ils poussent les vignes à produire plus, et donc, vivent les pesticides, les intrants de toutes sortes …

Le Bio dans tout ceux là, les Naturels ? le sujet n’est pas abordé chez ce même lobbyiste, sait il même que cela existe ? D’ailleurs, pourquoi quelques centaines de viticulteurs intéresseraient ils ces poids lourds ?

Sur la même page de ce lobbyiste, je lis aussi que sur 10 bouteilles de ‘vins tranquilles’, 5 sont vendues en grande distribution, 3 sont bues au restaurant, 1 est vendue par le domaine viticole, et 1 est vendue par un caviste ! Je cherche la définition d’un vin tranquille, que je trouve bien entendu, il semble s’agir d’un vin non pétillant, et je tombe sur ce paragraphe, sur le site Terroirexperience.fr :

Faire du vin de nos jours est finalement relativement simple. Ce qui devient plus compliqué au vue des exigences de consommateurs d’aujourd’hui, est de réaliser un vin de qualité qui puisse plaire au plus grand nombre et dans certains cas plaire au plus grands guides ou critiques du secteur vin.
Dans tous les cas on essaie d’extraire tout ce qui peut être bon pour le futur vin : arômes colorants tanins sucres acides.

J’en arrive rapidement, un peu trop peut être, sur cette conclusion : sur 10 bouteilles vendues, 8 le sont par des réseaux non amicaux. Il est donc temps que nos amis du Bio et du Naturel se regroupent, toutes chapelles confondues,   et que ces regroupement vendent sur Internet, Internet qui n’est d’ailleurs pas mentionné sur le site du lobbyiste

Ah , j’oubliais, qui est derrière ce lobbyiste ? que du lourd …

2011 Escrombo by Erik Rosdahl – This wine rocks an inky intense and dark berry wine – if anyone asks, “can it age” this wine is still aging and has plenty of life to go.

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur mardi 3 novembre 2015

25ans-naturellement vins et fromages – rencontre avec nos producteurs

vinbio.com

Posté par Lesvinsbio sur samedi 31 octobre 2015