1O° edition du marché des vins bios de Montreuil

Amateurs de bonnes choses qui ne baissez pas les bras quand approche le pire, méditez cette vision. Quatre cavaliers de l’apocalypse courent le monde et répandent sur leur passage d’épouvantables maux qui semblent annoncer la fin des temps. Le premier tient dans les plis de son manteau la chaptalisation et le sulfitage à outrance des vins. Le second a généralisé l’usage des pesticides qui empoisonnent les meilleurs vignobles et dont l’influence “roborative” se fait sentir jusque dans les verres. Le troisième sème les levures artificielles. Le quatrième traîne à une corde qui pend de sa selle la vendangeuse mécanique, l’osmose inverse et la cryo extraction ainsi que d’autres choses trop affreuses pour être nommées. Qui donc se dressera contre la sinistre troupe ?

 

Pour que soit le développement buvable qui seul peut faire échec à leurs menées, quarante vignerons bio se rassembleront à Montreuil le 17 mars prochain, au Marché des vins bio dont on fêtera la dixième édition. Issus des principales régions d’appellation de France, d’Italie et de Grèce, ils viennent faire découvrir leurs vins à une foule d’amateurs avertis et de curieux qui grossit d’année en année. Venez les soutenir et faire souffler avec eux un vent de plaisir et de convivialité qui balaiera l’humeur de fin du monde qui pèse sur ce début d’année et nous vous garantissons que l’histoire ne s’arrêtera pas le 21 décembre 2012.

 

MARCHE DES VINS BIO DE MONTREUIL SOUS BOIS Palais des congrès Marcel Dufriche 117 rue Etienne Marcel M°(Robespierre)

LE SAMEDI 17 MARS 2012 DE 10H00 à 18H30 DEGUSTATION / VENTE

La liste des vignerons…

Paul et Pascale BARRE, Château La Grave, paul@paulbarre.com
Richard DOUGHTY, Château Richard, richato@wanadoo.f r
Anne et Oivier GODIN, Château Vent d’Autan, vinbio@cahorsaoc.com
Antoine JOLY, Domaine Roche-Buissière, rochebuissiere@free.fr
Joël MÉNARD, Domaine des Sablonnettes, domainedessablonnettes@wanadoo.fr
Stéphane ORIEUX, Domaine de la Bregeonnette, stephane.orieux@wanadoo.fr
Patrick BAUDOUIN, Princé, contact@patrick-baudouin-layon.com
Philippe MAFFRE, Gaillac, bois.moisset@laposte.net
Jean-François REGNIER, EARL Régnier-David, earl.regnier-david@wanadoo.fr
Philippe BABIN, Domaine des Coteaux d’Engravies, earldembayourt@wanadoo.fr
Frédéric GESCHICKT, 1, place de la Sinne, vignoble@geschickt.fr
Champagne FLEURY, Morgane Fleury, 90 rue de la Fédération, champagne@champagne-fleury.fr
Pierre HERVE, Domaine de Bel Air, herve-pierre58@orange.fr
Olympe & Yvon MINVIELLE, Château Lagarette, chateau.lagarette@wanadoo.fr
Domaines de Grèce, (Crête et Paros), représentés par Alain Dubois, artcanea.dubois@laposte.net
Fanny SABRE, Domaine Sabre, domainesabre@voila.fr Mickael JAUMAIN GAEC, Castel Vieilh La Salle, mickael-jaumain@club-internet.fr
Patrice LESCARRET / Virginie MAIGNIEN, Domaine de Causse Marines, v_maignien@yahoo.fr
Claudie et Bertrand CORTELLINI / Jean-Louis TRINTIGNANT, Domaine Rouge Garance, contact@rougegarance.com
Elisabeth et Benoît JARDIN, Domaine les Maisons Rouges, maisons.rouges@free.fr
Sylvie SPIELMANN, Domaine Sylvie Spielmann, sylvie@sylviespielmann.com
Jean-Claude RATEAU, Domaine Jean-Claude Rateau, jean-claude.rateau@wanadoo.fr
Pierre VEYRON, Château Cajus – Lieu-dit Cajus, contact@chateau-cajus.eu
Mathieu LAPIERRE, Domaine Marcel Lapierre, informations@marcel-lapierre.com
Gil SHEFCHEN et Marie-Blanche LAOUENAN, Domaine Bellauc, domainebellauc@gmail.com
Jacques MAILLET, Domaine Jacques Maillet, jacques-maillet@orange.fr
Guy PREDAL, Domaine Marcevol, marcevolpredal@wanadoo.fr
Céline JANNET, Les Dolomies, contact@les-dolomies.com
Isabelle JOLLY et Jean-Luc CHOSSART, Domaine Jolly Ferriol, jollyferriol@gmail.com
Véronique TERRAL, Château Moulin de Peyronin, moulindepeyronin@yahoo.fr
Vincent Quirac, Clos 19 bis, clos19bis@yahoo.fr
Pithon-Paillé, Jo Pithon, contact@pithon-paille.com Jean-Marie et Ewelina Chaland, Domaine de Sainte Barbe / Domaine des Chazelles, jean-marie.chaland@orange.fr
Isabelle et Patrick Georgelin, Domaine des Faverelles, faverelles@lesfaverelles.com
Alessandra e Gianluigi BERA, Bera Vittorio e figli, berav@libero.it
Didier MICHAUD, Château Planquette, didier.michaud@wanadoo.fr
Isabelle et Bruno PERRAUD, Domaine Côtes de la Molière, b.perraud@numericable.com
Béatrice et Pascal LAMBERT, Domaine Les Chesnaies, lambert-chesnaies@wanadoo.fr
Nicolas BERTIN et Geneviève DELATTE, Les vignerons de l’Echalier, bertindelatte@gmail.com
et quelques jolies suprises de dernière minute…

25 Juin 2010 journée technique de la viticulture biologique

Le 25 Juin , Vini Vitis Bio , organise au Château Couronneau, à Ligueux (33) , une journée technique dédiée à la viticulture biologique, écologique, biodynamique.
Cette journée est placée sous le signe du retour des animaux de trait dans le vignoble, afin que s’exprime cette solidarité inter-règnes entre le minéral, le végétal et l’animal , mis en oeuvre par les viticulteurs en agriculture biologique.
Une dizaine de conférences :
Outre la présence d’équipages de chevaux de trait et de matériel adapté, plus de trente sociétés seront à l’écoute de vignerons et démontreront l’efficacité de leur matériel:%%% matériel de travail du sol, inter ceps , Rolofacas, pulvérisateurs, assistance à la taille , nouvellles formes de cuivre, ainsi que des essais réalisés avec des bio herbicides.
Dix conférences autour de ces thèmes permettront l’échange avec les promoteurs de ces moyens innovants.Afin que s’exprime la solidarité de l’agriculture biologique et des producteurs de la région , la restauration sur place sera organisée par ces paysans transformateurs et un petit marché bio sera mis en place.
Une dégustation de vins bio ou non , sera organisée vers 12 heures, les vignerons peuvent d’ailleurs apporter leur bouteille. Enfin vers 18 heures , la montgolfière de Michel Fonvielhe, vigneron en bio à Duras, s’envolera du domaine. La participation à cette journée est libre et gratuite . ” Tous les vignerons, les amateurs de vins , enfin tous ceux qui pensent , comme nous , que la vigne est l’avenir de notre pays , sont invités à cette journée ” propose Daniel Noël , responsable de Vini Vitis Bio .
Renseignements Vini Vitis bio au 05 57 51 08 67
://www.chateau-couronneau.fr/

4° MARCHÉ DES VINS BIO À BORDEAUX

A la découverte du Vin Bio … Près de 60 exposants vous accueillent ! Adepte de l’éco-attitude (ou pas), vous serez séduits par le vin Bio, qui est un produit sain, respectueux de l’environnement et doté d’une qualité gustative remarquable.Cet événement, situé en plein cœur de Bordeaux est unique en Aquitaine. Les consommateurs peuvent y découvrir, déguster une offre variée de vins Bio et produits Bio en relation directe avec les producteurs, venus de toutes régions de France. Informations – Dégustation – Achat – Idées Cadeaux – Restauration Animation musicale le samedi à 17h30 Conférences à 15h : Samedi : Dr Vélot « OGM, faut-il s’en protéger ? » Dimanche : Dr Sasco « Les pesticides et le cancer » Lieu : Bordeaux, Salle de la Faïencerie (24 rue de la Faïencerie) – En face du Hangar 19, Quai Bacalan Accès : Tram Ligne B – bassins à flots Entrée : Libre Horaires d’ouverture : Samedi 20 nov. de 10h00 à 19h00 / Dimanche 21 nov. de 10h00 à 18h00 Plus d’informations tél : 05 57 51 39 60

5 vins bios accessibles et… bons!

Fabrizio Bucella

Né à Milan et résidant à Bruxelles (Belgique). Diplômé en physique, docteur en sciences et professeur ordinaire à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Sommelier, spécialiste du vin et de la bière, Directeur l’école de dégustation de vin Inter Wine & Dine, il y enseigne l’oenologie et la technique de la dégustation.

Il participe comme Juré-Expert à de nombreux concours internationaux. Il est blogger pour le Huffington Post, écrit dans la Revue du Vin de France et dans la Revue des oenologues. Il écrit également des articles scientifiques et généralistes sur le vin et la bière dans des revues spécialisées et grand public.

Davantage de posts de Fabrizio Bucella sur The Huffington Post

headshotVINS – Les vins biologiques et naturels charrient parfois une réputation sulfureuse: goût de terre ou de renard faisandé, maturités incomplètes, acidité volatile trop présente,… Pourtant, nous les défendons régulièrement en ces pages. Lors des dégustations professionnelles, on s’extasie sur les vins bios d’untel ou d’untel, oubliant parfois que la quille est vendue à plus de vingt euros la bouteille. Trouver un bon vin, même bio, n’est pas un exploit à 2,5 euros les 10 centilitres. C’est l’inverse qui mériterait une dénonciation.

”L’avantage des vins naturels, c’est qu’avec leur dose limitée de soufre, on peut en boire sans être barbouillé le lendemain” m’expliquait Patrick Böttcher, rédacteur du blogue vinslibres.net et co-auteur du livre Tronches de vin. Les teneurs en alcool sont également plus raisonnables, sans compter les autres intrants qui, soit ne sont pas utilisés, soit le sont en dose homéopathique. Personnellement, je n’ai jamais essayé de tester les limites de mon corps au vin biologique pour être vraiment certain que le lendemain serait moins douloureux qu’avec un picrate traditionnel, mais je n’ai pas trop de peine à croire mon interlocuteur.

M’étant mis en tête de tenir un bar à vins biologiques et biodynamiques lors de la fête du quartier où j’habite, voici la sélection de vins bios accessibles que j’ai préparée avec l’équipe de notre école de dégustation de vin Inter Wine & Dine (le plus cher doit faire sur les 11 onze euros le litre).

1. Muscadet, Les vignes de Saint-Vincent 2014

Michel Delhommeau a entamé la conversion des vingt-huit hectares de l’exploitationen agriculture biologique en 2011. La cuvée des vignes de Saint-Vincent 2014 est vinifiée uniquement en cuves inox, le vin est juste parfait : frais vif, minéral, il garde du fruits comme l’abricot, une pointe de bergamote et certains dégustateurs ressentent un léger dégagement de CO2 dû notamment à l’élevage sur lies qui confère au produit une certaine vivacité (appellation muscadet-sèvre-et-maine contrôlée, sur lies).

L’appellation muscadet est la plus vaste appellation de vin blanc de France, elle totalise pas moins de 13 000 hectares. L’appellation muscadet-sèvre-et-maine réalise deux tiers de la production. Elle tire son nom des deux rivières qui passent par là : la Sèvre nantaise et la Maine. Le cépage unique de l’appellation est le melon (de Bourgogne aussi appelé muscadet). Pierre Galet nous apprend qu’on en cultive également 800 ha en Californie, dans la Sonoma et Napa Valley, où il prend le nom de pinot blanc ainsi que 2 ha en Argentine (Dictionnaire encyclopédique des cépages, éditions Libre & Solidaire, 2015). Une paille à côté de la production hexagonale.

2. Château Bas, l’Alvernègue 2014, Coteaux d’Aix en Provence AOP
Le domaine est bâti sur les ruines d’un site gallo-romain comprenant les restes d’un temple qui date du Ier siècle avant J.-C. La conversion biologique est certifiée depuis 2010. La cuvée l’Alvernègue 2014 (blanc) est composée de grenache blanc, d’ugni blanc, et de rolle sur les 73 hectares du domaine. Vinifiée uniquement en cuve, elle laisse une impression aromatique et florale. Structuré et assez puissant, le vin embaume en bouche.

3. Pot de vin 2014 de château Guilhem, Pays d’Oc IGP

Bertrand Gourdou reprend le domaine familial en 2006. Il entame la conversion en agriculture biologique dès 2009 et obtient la certification en 2012. La cuvée pot de vin est obtenue à partir de merlot, vinifié en cuve : fraicheur, cassis, framboise et réglisse… ça passe tout seul et on en redemande.

Le merlot, originaire du Bordelais, est à la fête en Gironde qui totalise 61 % des 114 042 hectares plantés en France. On en trouve aussi dans le reste du vignoble du Sud-Ouest, en Languedoc, Provence, Rhône et quelques hectares dans le Centre-Ouest. Hors France, c’est l’Italie qui remporte la palme (25 615 ha), mais d’autres pays sont également de grands amateurs de merlot : Roumanie (10 782), Espagne (9 200), Etats-Unis (19 127), Australie (10 527) et Afrique du Sud (6 614) pour ne citer que les principaux producteurs (Dictionnaire encyclopédique des cépages, éditions Libre & Solidaire, 2015).

4. Hurluberlu 2013 de Sébastien David: saint-nicolas-de-bourgueil AOP

Sébastien David, à la tête d’environ 5 hectares de cabernet franc, a reçu dans son village le surnom d’hurluberlu. Il a décidé de l’attribuer à l’une de ses cuvées, celle réalisée en macération carbonique.

Voici comment Patrick Böttcher décrivait le 2011: ”Pur, bon, juteux, structuré… quelques mots qui en disent long sur cet hurluberlu 2011, qui, mine de rien, après quelques hésitations tanniques un peu dures pendant l’hiver, montre désormais son vrai profil de vin qui se descend tout seul, cent pour cent orienté fruit.”

5. Ampelaia de Elisabetta Foradori, Unlitro 2014 Costa Toscana IGP

La papesse de la biodynamie en Italie, véritable icône, a repris à l’âge de vingt ans le domaine familial dans les Dolomites. Depuis 2002, Elisabetta Foradori se lance dans l’aventure d’un nouveau vignoble dans la Maremma toscane: Ampelaia. La cuvée Unlitro est à base principale de grenache, avec du carignan et de l’alicante bouschet. Ce sont les vignes plus jeunes qui s’y collent, l’affinage se fait pendant six mois en cuve béton.

La bouteille en verre gravé porte le nom de sa contenance: un litre. Une volonté de casser les codes et de proposer un vin accessible. En bouche c’est un régal d’épices, de fruits, de saveurs… On n’ose imaginer ce que vont donner ces vignes dans quelques années.

Accords avec les mets

Avec le sauté de porc à la coréenne, on peut partir tant sur un vin blanc que sur un vin rouge de faible structure tannique, comme ceux proposés dans ce billet. En fonction de l’assaisonnement et de la cuisson du plat, certains rouges qui dégagent une impression de pseudo-sucrosité peuvent faire de beaux accords (pot de vin ou unlitro). Bien entendu, on peut également proposer un saké, cette fameuse bière de riz qui peut se servir chaude, tempérée ou froide.

6ème édition du Concours des vins bios

Nous publions, enfin, les résultats de la Sixième édition du Concours des vins issus de raisins de l’agriculture biologique, le 17 juin à l’hotel Castiglione, organisé comme chaque année par Amphore et animé par l’excellent Pierre Guigui.

MEDAILLES D’OR
ITALIE
Monica di Sardegna Rouge 2000 Domaine Meloni Vini Natura – M. MELONI 39 070 852 822
Cannonau di Sardegna Rouge 1999 Domaine Meloni Vini Natura – M. MELONI 39 070 852 822
ALSACE
Pinot Auxerrois Blanc 2001 Domaine Muller – M. Charles MULLER 03 88 50 38 04
Gewurztraminer Blanc 2000 Maison Martin Jund – M. JUND 02 89 41 58 72
BORDEAUX
Bordeaux Rouge 2000 Château Chavrignac Cuvée Bacchus – Vignoble Bouron 05 56 61 70 50
Ste Foy Bordeaux Rouge 2000 Château Côtes des Caris – M. GUICHARD Christian 05 57 46 11 36
BOURGOGNE
Côte de Beaune Blanc 2000 Domaine Giboulot Les Pierres Blanches – M. GIBOULOT Emmanuel 03 80 26 90 07
Côte de Beaune Blanc 2000 Domaine Giboulot La Grande Chatelaine – M. GIBOULOT Emmanuel 03 80 26 90 07
Beaune 1er Cru Rouge 1999 Domaine Christine et Didier Montchovet – M. MONTCHOVET Didier 03 80 26 03 13
CENTRE
Coteaux du Gienois Rouge 1998 Domaine Paulat Les Têtes de Chats – M. PAULAT Alain 03 86 26 75 57
Côteaux du Gienois Rouge 1996 Domaine Paulat Les Belles Fornasses – M. PAULAT Alain 03 86 26 75 57
CHAMPAGNE
Champagne Demi Sec Blanc 1988 Champagne Beaufort – M. BEAUFORT 03 26 57 01 50
Grand Cru Doux Blanc 1985 Champagne Beaufort – M. BEAUFORT 03 26 57 01 50
LANGUEDOC-ROUSSILLON
Banyuls Rouge 2001 Domaine du Traginer M. DEU Jean François 04 68 88 15 11
Côtes du Roussillon Rosé 2001 Château de L’Ou – M. BOURRIER Philippe 06 03 13 67 49
LOIRE
Fiefs Vendéen Rosé 2001 Domaine Saint Nicolas – M. MICHON 02 51 33 13 04
”Touraine Mesland Rouge 2001 Château Gaillard Vieilles – Vignes BIOVIDIS 02 54 70 28 28
Fiefs Vendéen Rouge 1999” Domaine Saint Nicolas La Grande Pièce – M. MICHON 02 51
Côtes du Rhône Rouge 2000 Domaine Chapoutier – M. CHAPOUTIER 04 75 08 28 65
RHÔNE
Crozes Hermitage Blanc 2001 Domaine Combier – M. COMBIER Laurent 04 75 84 61 56
Côtes du Ventoux Rouge 2000 Domaine Terres de Solence Les Trois Pères – M. Mme ISNARD 04 90 60 55 31
Côtes du Lubéron Rouge 2001 Château la Canorgue Vendange de Nathalie – M. MARGAN 04 90 75 81 01
Crozes Hermitage Rouge 2000 Domaine Combier – M. COMBIER Laurent 04 75 84 61 56
Vacqueyras Rouge 2000 Clos Montirius Montirius – M. & Mme SAUREL 04 90 65 38 28
Gigondas Rouge 2000 Clos Montirius Montirius – M. & Mme SAUREL 04 90 65 38 28
Vin de Pays d’Oc Rosé 2001 Domaine Costeplane Cuvée Spéciale – M. Mme COSTE 04 66 77 85 02
Vin de Pays du Gard Rouge 2001 Domaine de Tavernel Lot Barriques – M. AMPHOUX 04 66 58 57 01

MEDAILLES D’ARGENT
ITALIE
Venezie IGT Rouge 1998 Paladin. Bosco del Merlo 360 Ruber Capite – M. PALADIN 39 0422 768167
Lison Pramaggiore Rouge 2000 Paladin. Bosco del Merlo Campo Camino – M. PALADIN 39 0422 768167
Vermentino di Sardegna Blanc 2001 Domaine Meloni Vini Il Germoglio – M. MELONI 39 070 852 822
Rosso Toscano IGT Rouge 2000 Fattoria di Romignano – M. ROSSI Riccardo 39 055 977 635
BORDEAUX
St Emilion Grand Cru Rouge 2000 Château Jacques Blanc – M. BLANC 05 57 56 02 97
Pomerol Rouge 1999 Château Gombode Guillot – Mme LAVAL Claire 05 57 51 17 40
Côtes de Bourg Rouge 2001 Château Maine-Gravereau – M. PAILLET Benoît 05 57 42 53 84
Beaune Rouge 2000 Domaine Giboulot Lulune – M. GIBOULOT Emmanuel 03 80 26 90 07
CHAMPAGNE
Champagne Blanc 1998 Champagne Beaufort – M. BEAUFORT 03 26 57 01 50
Champagne Demi Sec Blanc 1991 Champagne Beaufort – M. BEAUFORT 03 26 57 01 50
CORSE
Corse Calvi Blanc 2001 Clos Petra Rossa Muscat – M. FRANCISCI Francois 04 95 61 53 92
LANGUEDOC-ROUSSILLON
Banyuls Blanc 2001 Domaine du Traginer – – M. DEU Jean François 04 68 88 15 11
LOIRE
Saumur Rouge 2000 Domaine de Château Gaillard – M. BOUCHET Mattieu 02 41 52 31 11 Touraine Blanc 2001 Domaine de Pontcher Sauvignon – Conf. Des Vign. Oisly & Thésée 02 54 79 75 20
Touraine Rouge 2001 Jardin des Anges – Conf. Des Vign. Oisly & Thésée 02 54 79 75 20
Touraine Rouge 2000 Domaine de Pontcher – Conf. Des Vign. Oisly & Thésée 02 54 79 75 20
Bourgueil Rouge 1999 Domaine Guion – M. GUION Stephane 02 47 97 30 75
PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR
Les Baux de Provence Rouge 2000 Château Romanin – M. CHARIAL 04 90 92 45 87
RHÔNE
Clairette de Die Blanc 2000 Domaine Achard Vincent – M. ACHARD Jean Pierre 04 75 21 20 73
Côtes du Rhône Blanc 2001 Château De Bastet Les Acacias – M. AUBERT 04 66 89 69 14
Côtes du Ventoux Blanc 2001 Domaine Terres de Solence Léonide – M. Mme ISNARD 04 90 60 55 31
Vin de Pays d’Oc Blanc 2001 Domaine Costeplane Vermentino – M. Mme COSTE 04 66 77 85 02
Vin de Pays des Côtes de Thongue Rouge 2000 Domaine Bassac Cuvée Manpot – M. DELHON 04 67 36 05 37
Vin de Pays d’Oc Rouge 2000 Domaine Costeplane Pioch de l’Oule – M. Mme COSTE 04 66 77 85 02

 

MEDAILLES DE BRONZE
ITALIE
Lison Pramaggiore Blanc 2001 Paladin. Bosco del Merlo Pinot Grigio – M. PALADIN 39 0422 768167
PORTUGAL
Vinho Régional Ribatejano Rouge 2000 Quinta do Val Pequeno Terras de Olaia – M. MENDES Luis 351 936 321 011
Dao Rouge 2000 Casa de Mouraz – M. RIBEIRO 351 93 440 8021
ALSACE
Pinot Auxerrois Blanc 2000 Domaine Webert Odile et Danielle – Mme WEBERT 03 89 41 35 56
Muscat Blanc 2001 Maison Martin Jund – M. JUND 02 89 41 58 72
BEAUJOLAIS
Regnié Rouge 2001 Domaine Rampon – M. RAMPON André 04 74 04 34 58
BORDEAUX
Côtes de Bourg Rouge 2000 Château le Prélat – BIOVIDIS 02 54 70 28 28
St Emilion Rouge 1999 Château du Haut Patarabet – M. OUZOULIAS 05 57 51 07 55
Bordeaux Rouge 2001 Château Vieux Gabiran – M. ROUGIER 05 57 84 16 27
BOURGOGNE
Hautes Côtes de Nuits Blanc 1996 Domaine Verdet Vieilles Vignes Fûts Neufs – M. VERDET Alain 03 80 61 08 10
Hautes Côtes de Nuits Rouge 1996 Domaine Verdet Vieilles Vignes Fûts Neufs – M. VERDET Alain 03 80 61 08 10
Beaune Rouge 2000 Domaine Guyot Marcel et Thierry – M. GUYOT 03 80 21 27 52
LOIRE
Touraine Blanc 2001 Jardin des Anges Sauvignon – Conf. Des Vign. Oisly & Thésée 02 54 79 75 20
Anjou Blanc 2001 Domaine de la Frerie – M. LECOMTE David 02 41 59 53 96
Muscadet Blanc 2001 Château de la Fessardière – M. SAUVION Alexis 02 40 36 20 88
PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR
Côtes de Provence Blanc 2001 Domaine Les Fouques Cuvée de l
‘Aubigue – Mme GROS 04 9

4 65 68 19 Côtes du Rhône Rouge 2001 Château de Balazut – BIOVIDIS 02 54 70 28 28 Côtes du Rhône Village Rouge 2000 Domaine du Vieux Chêne – M. BOUCHE 04 90 37 25 07
Vacq
ueyras Rouge 2000
Clos Montirius Clos Montirius – M. & Mme SAUREL 04 90 65 38 28
Vin de Pays des Côtes de Thongue Rouge 1998 Domaine Bassac Cuvée Jacques Delhon – M. DELHON 04 67 36 05 37
Vin de Pays d’Oc Rouge 2000 Domaine Costeplane Cuvée Spéciale – M. Mme COSTE 04 66 77 85 02
Vin de Pays d’Oc Rouge 2000 Domaine Costeplane Cabernet Sauvignon – M. Mme COSTE 04 66 77 85 02
Vin de Pays du Gard Rouge 2000 Domaine de Gressac – M. RIEUX 04 66 72 90 36

 

SECTIONS DES VINS EN CONVERSION AYANT OBTENU UNE MENTION
. LOIRE
Anjou Village Rouge 2000 Clos La Jacquerie – M. CARROGET Jacques 02 40 96 23 43
PACA
Côtes de Provence Rouge 1999 Clos Dière Cuvée I – M. TORSTENSON Lars 04 94 68 44 22
LOIRE
Saumur Blanc 2001 Domaine de la Tour Grise Les Fontenelles – M. GOURDON 02 41 38 82 42
PROVENCE-ALPES-COTES D’AZUR
Côtes de Provence Rouge 1999 Clos Dière Cuvée II – M. TORSTENSON Lars 04 94 68 44 22
Côtes de Provence Rosé 2001 Château Miraval 04 94 86 39 33
Vin de Pays des Cévennes Blanc 2000 Domaine de Malaïgue C

Résultats aussi visibles sur ://www.dusolalatable.com

6éme Editition du Concours National des vins issus de raisins de l'agriculture bilogique

Cette année le fameux concours, organisé par Amphore, parrainé par la FNAB, sous la direction de M.Avram, président des cavistes indépendant, en partenariat avec la Federation Nationale Interprofessionelle des vins de l’agriculture biologique , le soutien du SETRAB, Nature & Progrés, et bien d’autres encore mais surtout grâce à l’excellent Pierre Guigui, se tiendra le 17 juin à l’Hotel Castiglione, à Paris.
On remarquera cette année, une section pour les vins en troisième année de reconversion; afin d’encourager ces nouveaux vignerons de l’agrobiologie. Et, nouveauté, des vins de l’étranger !
Les motivés et concernés peuvent s’informer à amphores@multimania.com.

74 % des restaurants gastronomiques en proposent

://www.lavigne-mag.fr

Une grande majorité de restaurants gastronomiques (ticket moyen hors boisson supérieur à 45 euros) proposent des vins bios à leurs clients. Ils ont une bonne image de ces vins. 40 % d’entre eux devraient augmenter leur offre dans un proche avenir.
« C’est une excellente surprise », a reconnu Nicolas Nouchi, le directeur général de CHD Expert France. En effet, trois restaurants gastronomiques sur quatre (74 %) proposent des vins bios à leurs clients.
Parmi eux, 46 % les ont mis à leur carte depuis trois à dix ans et 15 % depuis plus de dix ans. La plupart (66 %) le font pour satisfaire leurs clients. 37 % le font pour le contact différent qu’ils ont avec le producteur ou le fournisseur de vin bio. Et 34 % pour se distinguer.
92 % des vins bios que ces établissements haut de gamme proposent sont français. Et les trois régions les plus représentées sont dans l’ordre la vallée du Rhône, puis la Bourgogne et le Languedoc-Roussillon.
Autre bonne nouvelle : parmi les restaurants qui proposent des vins bios, 65 % ont une perception très positive ou plutôt positive de ces vins. Et 89 % sont tout à fait ou assez satisfait de leur qualité. D’ailleurs, 43 % des restaurateurs estiment que leur perception des vins bios s’est améliorée depuis leurs premiers achats, notamment grâce à l’amélioration de la qualité.
À l’avenir, 40 % des répondants ont indiqué qu’ils allaient augmenter leur offre bio. Des propos bien encourageants pour la filière bio, car les restaurants gastronomiques sont vecteurs d’image et d’innovations.
Tous ces résultats sont issus de l’étude de CHD Expert réalisée en septembre 2012 auprès de 204 restaurants dont le ticket moyen hors boisson est supérieur à 45 euros, à la demande de Sudvinbio (ex-AIVB-LR). Ils ont été présentés à la presse le 18 octobre. C. S.

7ème Congrès international de viticulture et de vin biologiques

Les 20 et 21 août 2002 à l’Hôtel Ocean Pointe Resort, à Victoria, Canada
Organisé par Canadian Organic Growers and IFOAM, avec le concours de l’organisation allemande de viticulture biologique Ecovin et CCOF (California Certified Organic Farmers) .

Ce congrès portera principalement sur les effets qu’ont sur le goût et l’aspect du vin biologique les techniques de production: gestion du sol, protection des vignes et travail oenologique. Les délégués pourront également partager leurs expériences et échanger leurs vues sur les attentes des consommateurs, les possibilités de développement du marché et les perspectives offertes par le secteur du vin biologique dans le monde. Les producteurs, les chercheurs et les experts en vin biologique sont invités à offrir leurs contributions. Un dîner de remise des prix pour les meilleurs vins biologiques et une visite facultative d’un vignoble et d’une cave, d’une demi-journée, sont inclus dans le programme. ://www.cog.ca/ifoam2002/owinec.htm

7éme Congrés international des vins bio

Les 20 et 21 août 2002 à l’Hôtel Ocean Pointe Resort, à Victoria, Canada
Avec le concours de l’organisation allemande de viticulture biologique Ecovin.
Ce congrès portera, principalement, sur les effets qu’ont sur le goût et l’aspect du vin biologique, les techniques de production: gestion du sol, protection des vignes et travail oenologique.

Les délégués pourront également partager leurs expériences et échanger leurs vues sur les attentes des consommateurs, les possibilités de développement du marché et les perspectives offertes par le secteur du vin biologique dans le monde. Les producteurs, les chercheurs et les experts en vin biologique sont invités à offrir leurs contributions. Un dîner de remise des prix pour les meilleurs vins biologiques et une visite facultative d’un vignoble et d’une cave, d’une demi-journée, sont inclus dans le programme.
Les contributions peuvent se faire sous forme de présentations (de 15 minutes), d’affiches ou d’ateliers. Veuillez nous faire parvenir un résumé de votre contribution de 300 mots au plus, au bureau de l’IFOAM 2002 d’ici le 1er octobre 2001. À votre résumé veuillez ajouter votre nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de télécopie et adresse électronique, ainsi que le titre de votre contribution.

  • Pour soumettre votre contribution électroniquement, envoyez-la par mél (courriel) à ifoam2002@cog.ca en tant que partie du message et non en tant que pièce jointe.
    Pour en savoir plus :://www.cog.ca/ifoam2002/owinec-fr.htm

A Boire ou je tue le chien !

Source: CNRS – Dossier scientifique : l’eau
Pollutions des eaux de surface par les pesticides
Sur 2023 points d’observation de la qualité des eaux de surface :
9,2% des stations n’ont pas mis en évidence la présence de pesticides
44,9 % des stations présentent une concentration totale en pesticides (en moyenne annuelle) inférieure à 0,1 µg/L ;
28,2 % des stations présentent une concentration totale en pesticides (en moyenne annuelle) comprise entre 0,1 µg/L et 0,5 µg/L ;
16,8 % des stations présentent une concentration totale en pesticides (en moyenne annuelle) comprise entre 0,5 µg/L et 5 µg/L ;
0,9% des stations présentent une concentration totale en pesticides (en moyenne annuelle) supérieure à 5 µg/L ;
453 molécules recherchées au moins une fois sur l’ensemble des analyses réalisées sur les cours d’eau de France métropolitaine en 2007
://www.eaufrance.fr

Pour mémoire 2011
Vous boirez bien une p’tite coupe !
Nouvelle restriction à la consommation de l’eau du robinet, conséquence des produits phytosanitaires dans les vignes
L’eau est de nouveau non potable dans la commune marnaise. Après une première interdiction début janvier, l’eau du robinet de Damery est de nouveau déclarée impropre à la consommation.
Boire, laver ses légumes ou même se brosser les dents à l’eau du robinet : autant de gestes quotidiens déconseillés depuis ce matin aux 1500 habitants de Damery (51), commune située dans le vignoble champenois.
Des analyses récemment effectuées révèlent en effet la présence de teneurs élevées en produits phytosanitaires. Responsable de cette nouvelle pollution : la pluviométrie abondante ces dernières semaines qui aurait entraîné une montée du niveau des nappes phréatiques avec pour conséquence une augmentation des teneurs en micro-polluants des eaux.
Une distribution d’eau en bouteilles sera mise en place par la mairie dès vendredi prochain et sera maintenue jusqu’à ce que de nouvelles analyses révèlent des teneurs inférieures à la limite de la qualité autorisée.’

À la rencontre de vignerons passionnés avec Vinissim'o

toulouseDemain lundi se déroule la nouvelle édition de Vinissim’o au restaurant «Chez Jules» à Toulouse. L’occasion pour les professionnels, les sommeliers et autres amateurs de vin de découvrir le savoir faire de 25 vignerons dont plusieurs du sud-ouest. «La démarche de Vinissim’o est simple, explique Jean-Paul Boulet, organisateur et lui-même agent en vins et spiritueux. Nous sommes là pour mettre en relations vignerons et public averti pour leur faire déguster les derniers millésime». Selon ce professionnel, «toutes les années seraient bonnes si on est talentueux». Au programme une centaine de vins accompagnés de produits du terroir : «Une fois séduit le public peut se rendre chez son caviste pour s’approvisionner. Mais ici, pas d’achat, on déguste seulement avec finesse et curiosité». Parmi la variété de vins présentés on peut citer Xavier Moisson, propriétaire d’une parcelle dans le Minervois au lieu-dit «Abeou Radou» (L’abreuvoir en occitan), perché dans la Montagne noire et dont le syrah, (cépage noir), évolue sur du schiste. Résultat : un vin à la saveur fruitée-briochée : «Je suis associé à Jean-Christophe Piccinini, vigneron sur le domaine Eponyme. On échange nos savoirs : il m’apprend le métier et en échange, je fais connaître son travail et ses vins. À découvrir, le rosé bio aux effluves de violette : un délice ! S. G.

Demain de 10 h à 19 h30, restaurant Chez Jules, 25 rue Gabriel Péri à Toulouse Entrée : 10 € pour une dégustation illimitée. Participent à cette dégustation les enseignes : Xavier, Chez Sarran et Garcia

A ne pas rater si vous passez par là : A.O.C. Yoyogi : Bien manger et boire bio à Tokyo

“Decouvrir le plaisir des choses qui ont le goût de ce qu’elles sont”

A.O.C. Yoyogi,situé dans une petite rue du quartier de Yoyogi à Tokyo, est essentiellement un petit restaurant, genre “Bistro”, qui sert des plats simples préparés quotidiennement à partir de produits sains. Deux chefs ont associé leurs expériences culinaires française et japonaises pour vous proposer une cuisine inventive mais traditionelle qui épouse les idées du mouvement “slow food”.

A.O.C. Yoyogi centre son activité autour d’un choix large et selectif de vins “naturels” servis au verre ou à la bouteille.

Ces vins d’une qualité exceptionnelle, produits par des vignerons talentueux et soucieux d’authenticité (ce sont tous des références reconnues dans leurs appellations), sont garantis libres de tout produit chimique de synthèse, pesticide, insecticide, désherbant et fertilisant chimique. Rien ne remplace la passion qui nous a guidée et a stimulé notre curiosité, pour vous offrir un marriage alerte et intelligent de mets et vins. Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à les découvrir que nous avons à vous les servir.

A.O.C. Yoyogi est un lieu de découverte, de convivialité et de bonne humeur!

LA CAVE

Champagnes

Erick Schreiber, A.O.C. Champagne “grande réserve” nm
André Beaufort, A.O.C. Champagne “brut millésimé” 1990
André Beaufort, A.O.C. Champagne “demi-sec grand cru” 1985

Vins blancs

Alsace
Domaine Pierre Frick, A.O.C. Alsace, Sylvaner “cuvée précieuse” 1997

Bougogne
Domaine Philippe Goulley, A.O.C. Chablis 1ier Cru “montmains 1998
Domaine Montchovet, A.O.C. Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 1997

Jura
Domaine Pierre Overnoy, A.O.C. Arbois-Pupillin chardonnay 1998
Domaine Pierre Overnoy, A.O.C. Arbois-Pupillin “vin jaune” 1986 (62cl)

Languedoc
Domaine la Grangette, A.O.C. Picpoul de Pinet “cuvée boisée” 1998

Val de Loire
Domaine de la Sansonnière, A.O.C. Anjou “la lune” 1998
Domaine de la Sansonnière, A.O.C. Anjou “vieilles vignes” 1998
Les Cailloux de Paradis, VdP du Loir et Cher “or norme” 1998
Les Cailloux de Paradis, VdP du Loir et Cher “alkimya” 1997 (50cl)
Eric Callcut, VdT The Picrate “les chiens” 1996

Provence
Domaine Hauvette, A.O.C. Les Baux de Provence 1999

Rhône
Château de la Canorgue, VdP Viognier 1999

Sud-Ouest
Château Richard, A.O.C. Bergerac sec “cuvée allier” 1998

Vins Rosés

Provence
Domaine Saint André de Figuières, A.O.C. Côtes de Provence “grande cuvée vieilles vignes” 1999

Vins Rouges

Bordeaux
Aux Caudelayres (Paul Barre), A.O.C. Fronsac 1998
Château du Puy, A.O.C. Côtes de Francs “grand vin” 1996
Château la Tour Figeac, A.O.C. Saint-Emilion GCC 1997
Château Fleur-Cailleau (Paul Barre), A.O.C. Canon-Fronsac “cuvée 43” 1997
Château Pavie-Macquin, A.O.C. Saint-Emilion GCC 1996

Bourgogne
Domaine Montchovet, A.O.C. Hautes Côtes de Beaune 1998

Languedoc
Château Bousquette, A.O.C. Saint-Chinian “cuvée prestige” 1998
Domaine Fontedicto, A.O.C. Coteaux du Languedoc 1997

Val de Loire
Les Cailloux du Paradis, VdP du Loir et Cher “nacarat” 1998
Authenticité-Terroir (Thierry Nérisson), A.O.C. Saumur-Champigny 1998
Domaine Saint-Nicolas, VdQS Fiefs Vendéens “cuvée prestige” 1997

Provence
Domaine Hauvette, A.O.C. les Baux de Provence 1997
Château Sainte-Anne, A.O.C. Bandol “collection” 1998
Domaine Richeaume, A.O.C. Côtes de Provence “cuvée columelle” 1998
Domaine Saint André de Figuière, A.O.C. Côtes de Provence “grande cuvée vieilles vignes” 1998
Domaine des Alysses, A.O.C. Coteaux Varois “prestige” 1994

Rhône
Domaine la Garancière, A.O.C. Côtes du Rhône Séguret 1998
Domaine Terres de Solence, A.O.C. Côtes du Ventoux “cuvée des 3 pères” 1999

Sud-Ouest
Domaine de Lafage, VdQS Coteaux de Quercy “tradition” 1998

Vins de Dessert

Château de Suronde, A.O.C. Layon-Rochefort 1996
Château Richard, A.O.C. Saussignac “coup de cœur” 1997

Digestifs sur demande

 

Nous sommes heureux de vous présenter ces sélections composées exclusivement de vins français, certifiés issus de vignes cultivées suivant les méthodes de l’agriculture biologique ou biodynamique. Ces vins sont produits avec le plus grand respect par des vignerons extrèmement talentueux, soucieux de qualité et de conserver la spécificité de leurs terroirs. C’est pourquoi ce sont tous des références reconnues dans leurs appellations. Tous ces vins sont garantis libres de tout produit chimique de synthèse et fertilisant chimique. Le résultat est à la fois la protection de l’environement et la protection de votre santé. Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles” Ch. Beaudelaire Ce sont aux amoureux du bon vin au Japon, que nous proposons des vins fins biologiques et biodynamiques; des vins authentiques cultivés cœur et âme avec l’amour et le respect de la nature. Une sélection composée exclusivement de vins français, tous certifiés issus de vignes cultivées suivant les méthodes d’agriculture biologique ou biodynamique. Ces vins sont élevés avec le plus grand respect par des vignerons extrêmement talentueux, soucieux de qualité et de faire transpirer le terroir jusque dans le verre. Ils pratiquent tous le travail des sols, réalisent les vendanges à la main, n’utilisent que des levures indigènes et des vinifications traditionnelles où les pratiques œnologiques sont les plus simples pour caresser la pureté et la préserver, en harmonie avec la nature de la vigne au verre…une centaine de références reconnues. La viticulture biologique C’est la volonté de redonner au sol porteur de la vigne une vie biologique qu’il a souvent perdu à cause de l’excès d’emploi d’insecticides, pesticides et autres molécules chimiques. En reconstruisant un humus actif, on favorise l’assimilation par la plante d’oligo-éléments. C’est aussi réapprendre à la vigne à mieux se défendre contre les maladies et diminuer fortement les doses de produits d’intervention (133 produits chimiques peuvent se retrouver dans les vins, en bio deux seul peuvent s’y touver, ce sont des oligo-éléments d’origine naturelle). L’agriculture biologique et biodynamique n’utilise pas de produits chimiques de synthèse, mais des produits de traitement et d’amendements naturels. Le rôle final de toutes ces précautions est d’obtenir un cep résistant, enraciné profondément, pouvant exprimer toute les nuances du terroir. Le vin est vinifié à partir de raisins mûrs et sains, issus de petits rendements. Il ne fait pas mal à la tête parce qu’il contient que peu ou pas de soufre. Le vin bio est naturel et continue à vivre après la mise en bouteille (*). Il redonne sa noblesse à cette citation de Louis Pasteur: “Le vin est la plus saine et la plus hygiènique des boissons”.

(*)Tous nos vins sont transportés avec les plus grands soins possibles. Température et hygronomie contrôlée: ceci depuis le départ des Châteaux ou Domaines jusqu’à notre cave à Tokyo elle-même sous température (15º maximum) et hygométrie contrôlée (60% minimum).

Le transport maritime se fait en containers Reefer™
. Bacchus à l’ère du bio

Vinbio, pionnier du vin biologique au Japon, représenté par Fr
ançois Dumas qui propose déjà une sélection de crus parmi les plus primés et célébrés aujourd’hui, récidive et vous permet désormais de les déguster dans l’atmosphère chaleureuse et détendue de son restaurant AOC Yoyogi.
Situé, comme son nom l’indique, à Yoyogi, dans une petite rue non loin de la gare, il propose sur ses deux étages à la décoration digne d’une auberge française, avec batteries de cuisine en cuivre, dallage vert et mordoré, bouchon de vin en guise de repose-couteaux, une carte de plats simples, sains et fondants, composés selon les traditions culinaires françaises et japonaises (terrine de poisson, confit de poulet accompagné de pois et de choucroute, blanc-manger au sorbet de cassis), et servis avec les vins et champagnes de votre choix, produits par des vignerons rivalisant de talent et d’authenticité. AOC organise également des menus dégustation permettant de découvrir un vin dans les meilleures conditions, pour l’aprécier dans son verre et non seulement sur l’étiquette !”
Elsa Vidal – France Japon éco N° 90 Printemps 2002

A.O.C. Yoyogi
Metro Bldg. 1F 1-43-2 Yoyogi
Shibuya-ku, Tokyo151-0053
Tel-Fax: 03 5308-7588

Déjeuner: 12:00~14:00 (L.O) menu: ¥800,¥1000, ¥1500
Dîner : 18:00~22:30 (L.O) menu: ¥3000~ carte: ¥250~ vins: bouteille ¥3000~ verre ¥650~
Bar à vin: 22:00~ carte: ¥ 250~ vins: bouteille ¥3000~ verre ¥650~”’

François Dumas (vinbio.co.jp), Seijima Toshinori & Taguchi Naomasa (Chefs)

A PARIS – SANS POLLUER !

BIENVENUE à notre “PORTES-OUVERTES

   MARDI 25 MARS 2014

De 14 h30 à 20 h30

 

Toujours avec modération              Sous la terrasse ombragée & chauffée du bistrot

 

“L’AIMANT du SUD”

40, boulevard ARAGO

Avec les petits pains Bio

“MOULIN de la VIERGE”

75013 PARIS

Dégustations gratuites en présence des viticulteurs

&

Tout Savoir sur la Culture en Biodynamie.

V. Paul WEINDEL vous présentera Domaine La Tour des Vidaux en AOC

Côtes de Provence blanc, rosé & rouges en Biodynamie avec les cuvées Farnoux,

Philothéa & Estouna (élaborée dans sa cuverie originale en forme de gros œufs),  

Tradition & Saint-Paul,  millésimes 2013, 2011, 2010 dignes des meilleurs Rapport  

Qualité/Prix/Plaisir de Provence.

 

        Domaine Bruno CORMERAIS vous présentera sa

très belle Gamme de Muscadet Sèvre & Maine « sur lie »

 2012, 2011, 2010 cuvées La Chambaudière, Vieilles

 Vignes, Prestige & l’AOP Muscadet Sèvre & Maine

CLISSON 2009 (27 mois sur lie) digne d’un grand Cru.

 

        Sylvère COQUEREAU & ses vins rouges signés

Château du CHASTELET en AOC Côtes de Bordeaux

2009 & 2010 (conversion bio) et Cuvée des

Cinquentenaires 2009 & 2010 en Biodynamie.

 

 

Dégustations & Ventes à emporter ou livraison Franco …Accès à TOUT PUBLIC et à vos amis ou collègues vinophiles & gastronomes, vivement recommandé de venir accompagné(es).

Accès facile entre PORT-ROYAL (RER B) & DENFERT-ROCHEREAU (RER A ou Ligne 4) et GOBELINS (ligne 7) ou GLACIERE (ligne 6). Bus & Vélib’ … Bus 83 (arrêt juste devant) – 21 (arrêt Arago/Glacière) – 91 (arrêt Port-Royal/Glacière).             Bonne & petite restauration possible sur place.

A Tavel, un vin de funambule, allié du lièvre et de sanglier

liberationPar OLIVIER BERTRAND
C’est un vin qui m’est tombé dessus l’autre jour. Je déjeunais tranquillement avec un collègue, lorsqu’il m’a proposé de boire un verre de blanc. Nous étions à la Boîte à sardines, resto marseillais de poisson loin des adresses touristiques ou m’as-tu-vu-quand-je-mange qui parsème le rivage local. Fabien, le patron, sorte d’hyperactif avec la bouille de Roberto Benini, vendait au départ des coquillages. Puis il a ouvert un restaurant, et c’est comme ça qu’en prenant la commande il nous a demandé ce qu’on buvait. Le collègue a insisté. Juste un verre de blanc alors ? Mais un bon verre. C’était un vin de Tavel, le Balazu des Vaussières d’un certain Charmasson. Un vin curieux, très aromatique sans être écœurant, grâce à l’acidité et une jolie pointe d’amertume. Un vin sans soufre, pas totalement droit, mais pas barré non plus. Vin vivant et sensible, différent. Un vin de funambule.

Christian a 57 ans, Nadia 49. Au départ c’est son grand-père à lui qui avait un tout petit peu de vigne. Moins d’un hectare, qu’il vinifiait quand il ne charriait pas les blocs de calcaire d’une carrière. Le village appelait ce grand-père «Balazu», nom d’une sorte de troubadour local. Christian a gardé le surnom, et la vieille parcelle (90 ans désormais). Ses parents à elle venaient de Kabylie, via Laon, dans l’Aisne. Ils ont travaillé comme ouvriers agricoles avant de se lancer, de planter progressivement un peu plus de cinq hectares désormais. Au milieu du grenache poussent des cépages blancs, bourboulin et clairette rose au milieu. On faisait souvent cela avant. Quand l’année était chaude, le grenache trop mûr, on ajoutait le bourboulin ou surtout la clairette, qui redressent l’acidité. Nadia et Christian font ainsi, travaillent en biodynamie, s’attachent à la vie de leur sol, «à la relation sociale entre l’animal et le végétal». En clair, ils sont ravis quand un faisan ou un lièvre se promènent dans la vigne.

Même les sangliers sont les bienvenus ! L’autre jour, Christian a découvert ravi leurs crottes, fraîches. Il assure que le cochon sauvage ne mange pas ses baies. Qu’il suffit que les sols soient vivants pour qu’il se contente de creuser et trouver à manger. Sentant que je doutais de l’innocuité du sanglier dans la vigne, il a juste murmuré : «En tout cas, je le sens comme ça.» Vit-on à deux, en biodynamie, sur seulement cinq hectares ? «On n’a pas de gros besoins», dit-il. Le chenillard a 40 ans, le tracteur 35. «On a une petite vie, ajoute-t-il. Mais ça n’empêche pas d’être heureux, ni d’aimer ce qu’on fait.»

La Boîte à sardines, 2 bd de la Libération, 13 001 Marseille. Tél : 0491509595. Le Balazu des Vaussières : Nadia et Christian Charmasson, Chemin de la Vaussière, 30126 Tavel. Tél : 0466504422. chistianetnadia@orange.fr

Accusés, levez-vous : les vins bio passés à la barre de la République du Wineland

1441356054_g1Partisan des dégustations « modestes et décontractées », Frank Mairine proposait ce premier septembre à une trentaine d’amateurs de vins de prendre le poste de jurés d’assise de la République du Wineland (qu’il est déconseillé de comparer à Groland). Mettant sur le banc des accusés la viticulture biologique, le juge Mairine souhaitait sciemment « aiguiser les passions dans une situation inattendue, à la fois farfelue et potache ». Attaqués par une avocate de métier, les vins bio ont essuyé une volée de critiques, somme toute classiques : comment une vigne conduite en bio peut-elle le rester quand elle est au milieu de parcelles traitées chimiquement ? Pourquoi un vin bio ne se distingue-t-il pas plus d’un conventionnel en terme de goûts et d’apparences ? Comment la logique du bio accepte-t-elle de traiter avec du cuivre qui intoxique ses sols ?

Appelés à la barre des témoins, quatre vins bio et un conventionnel ont servi de soutiens aux explications comiques et didactiques de Frank Mairine (jouant la défense, il était donc juge et partie). Oscillant entre scénarisation et improvisation, cette dégustation tenait lieu de quatrièmes Assises du G-Vin, le club de dégustation de la république imaginaire du Wineland (fondée en 2012). A vocation événementielle, cette nation fictive réunissant les amateurs de vins bat monnaie et propose des passeports (on compte parmi ses membres le cinéaste Jean-Jacques Annaud, l’auteur Philippe Geluck, l’actrice de charme Ovidie…). Pour ses cinquièmes assises, la coupe du monde de rugby sera le thème de la dégustation.

Aigues-Mortes ; Deux sœurs partagent l 'amour de la vigne

Lors de la Fête de la vigne et du vin, samedi 19 mai, Nathalie et Brigitte Bruel ont accueilli les visiteurs curieux de connaître les secrets de la fabrication du vin. Les deux sœurs vigneronnes, qui allient la passion de leur métier à celle de leur terroir, ont été des ambassadrices hors pair d’un territoire qu’elles aiment, qu’elles connaissent et comprennent mieux que personne, grâce à leurs origines familiales.

Elles n’ont pas ménagé leur peine pour expliquer la terminologie, les étapes de la vinification ou la spécificité du territoire, permettant même aux visiteurs de refaire les gestes ancestraux, comme ceux de l’épamprage, acte qui consiste à ôter les pousses inutiles au pied du rameau pour faciliter le développement des branches porteuses de raisin. Pour accéder à leur domaine, il faut pénétrer un vignoble de 120 hectares, situé aux limites d’Aigues-Mortes et à quelques encablures de la mer, à la lisière de La Grande-Motte, en petite Camargue.

Au cœur d’une nature majestueuse, se dressent les bâtisses du domaine du Petit Chaumont où se travaillent les vins des sables et le fameux rosé gris de gris, fierté de la région. C’est dans ce cadre que le savoir-faire de la famille Bruel se transmet depuis cinq générations, au service d’un vin typique. Les deux sœurs, en succédant à leur père, Alain Bruel, sont devenues les héritières de l’histoire du Petit Chaumont. Depuis 2008 l’option bio a été adoptée et la production est régulièrement primée lors des grandes réunions vinicoles. C’est ainsi que deux médailles d’or viennent de couronner cette année le gris de gris du domaine, au concours général agricole de Paris et au prestigieux mondial du rosé 2012 à Cannes, en février dernier. Des distinctions encourageantes pour Nathalie, la cadette, œnologue formée à la faculté de Montpellier, qui surveille avec amour la qualité des raisins de la propriété.

“C’est un métier passionnant et même si les gestes sont répétitifs, chaque année on se remet en cause. Les vendanges représentent le travail de toute une année, il y a tellement de paramètres à maîtriser que c’est un challenge à chaque fois renouvelé. C’est ce qui fait la beauté de notre art”, explique avec passion Nathalie.

Défenseurs de la terre et de ses traditions, Nathalie et Brigitte ne se contentent pas de mettre en valeur leur propre production mais présentent également dans leur caveau les produits du terroir qui se marient parfaitement avec le vin. “Nous sommes naturellement complémentaires et chaque produit demande beaucoup d’attention et de compétence” ajoutent-elles, insistant sur le respect d’une part de la tradition mais aussi la nécessité d’innover en permanence.

Aigues-Mortes L'eau et le vin au cœur de la fête de l'environnement

Au cinéma Marcel-Pagnol, lundi 2 et jeudi 5 avril, la communauté de communes et l’Asap ont organisé deux conférences liées à la semaine du Développement durable. La première, consacrée à l’eau, intitulée ‘Lagunes, canaux, rivières : histoire de la Camargue gardoise’ a permis à Jean-Noël Fourcade, animateur du Sage (Schéma d’aménagement et gestion des eaux) de la Camargue gardoise, de l’évolution de la gestion de l’eau, des marais, des canaux depuis Beaucaire, Saint-Gilles, Aigues-Mortes jusqu’au Grau-du-Roi, au fil des siècles.
Il a rappelé les nombreux aménagements, les plans de relance, l’assèchement des zones humides pour la culture du blé, la vigne ou encore le riz. Un regard croisé sur la dualité entre l’eau douce et l’eau salée, à l’origine de l’évolution du territoire et souvent sujet à des rivalités d’usages.
Jeudi 5 avril, la deuxième conférence animée par Lætitia Carbonell, ingénieur agronome, œnologue et directrice des sites d’Aigues-Mortes au Domaine Listel, fut consacrée à la viticulture bio. Après avoir défini les caractéristiques de la culture biologique (non-utilisation de produits chimiques de synthèse), la conférencière a repris les étapes permettant l’obtention du label AB, qui s’acquiert après trois années de conversion des terres conventionnelles en respectant un cahier des charges (nombre de labourages, absence de désherbant chimique, fumures organiques…). Un label qui sera obligatoire dès la vendange d’août 2012 du Domaine, permettant aux vins bio d’arborer l’étiquetage européen et français garant que 95 % des ingrédients qui le composent sont bio.ÙÙÙ Nathalie Bruel, vigneronne indépendante, a apporté son témoignage du choix du Domaine du Petit Chaumont, passé à 100 % bio. Une démarche qui “s’intègre avec la nature, en symbiose avec l’environnement de la Camargue”. Elle a insisté sur le respect des moyens naturels utilisés, influant sur la qualité du vin.
En conclusion, Régis Vianet, membre de l’Asap, s’est réjoui “de la modernité de la démarche bio, qui oblige à l’innovation”.